...

Le projet Alzette-Belval 2015 s’étend sur la Lorraine Nord

L’OIN (Opération d’Intérêt National) d’Alzette-Belval est le projet récemment engagé par l’Etat Français. Il s’agit de l’équivalent lorrain du projet de Belval-Ouest.

Le projet intervient dans le cadre du programme de reconversion des friches sidérurgiques du bassin transfrontalier de l’Alzette.

Sont concernés le Grand-Duché du Luxembourg, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle. L’aménagement et la reconversion de ces sites est une occasion pour la Lorraine-Nord de se restructurer sans dépendre, comme autrefois, de la sidérurgie.

Projet Alzette-Belval

Projet Alzette-Belval

Le projet luxembourgeois a pour objectif d’associer, directement, les 5 communes françaises mitoyennes du bassin de l’Alzette puis des communes de la bande Longwy-Thionville et certaines de la vallée de la Fensch.

C’est dans ce contexte que la Région Lorraine, avec le soutien de l’Etat et des Conseils Généraux de Moselle et Meurthe-et-Moselle, en collaboration avec les partenaires régionaux et luxembourgeois, s’engage dans le projet d’aménagement du site côté français : le projet Alzette-Belval 2015.

La Région Lorraine va travailler sur les complémentarités possibles avec le projet mené par le Luxembourg.

Le Projet Alzette-Belval 2015

Le projet réside dans la création d’une agglomération transfrontalière (les pôles urbains existants en seront les points de développement). L’autoroute A 30 et la nouvelle voie de contournement (prévue par les départements de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle) doivent en être les axes principaux.

Le projet prévoit de nouveaux espaces relatifs à l’habitat, à la formation, à l’économie (domaine tertiaire), sans oublier les aspects culturels et pratiques, notamment l’accessibilité des sites, mais aussi le réaménagement des espaces urbains existants.

Le Projet Alzette-Belval 2015 doit être supervisé par un conseil d’administration comprenant 17 sièges, dont 12 pour les élus locaux. Les 5 sièges restants doivent être occupés par des observateurs issus du Luxembourg et par des membres d’AGORA, société en charge de l’aménagement de la nouvelle ville de Belval.

Quelques chiffres

Le projet Belval 2015 :

  • Création de 20 000 emplois du côté Luxembourgeois.
  • Possibilité pour 5 000 habitants de s’installer dans la Nouvelle Ville de Belval.

Le projet Lorrain :

  • 10 communes et 27 000 habitants concernés par le plan de restructuration.

Le Contrat de Projet de la Région Lorraine pour le projet Belval s’élève à un montant de 13 millions d’euros.

Selon la préfecture de Lorraine et de Moselle, la répartition du montant doit se faire de la façon suivante :

  • l’État et  la région Lorraine, tous deux à hauteur de 30%
  • les départements de la Moselle et de Meurthe-et-Moselle, 17,5% chacun
  • la Communauté de communes du Pays Haut Val d’Alzette à 5%

L’Etat français a pris la décision d’entreprendre le projet Alzette-Belval 2015 (Opération d’Intérêt National), l’équivalent lorrain du programme de reconversion des friches de Belval-Ouest. Le projet français est destiné à s’établir sur une dizaine de communes qui appartiennent au projet d’agglomération transfrontalière.


Image : agape-ped.org

Le projet Alzette-Belval 2015 s’étend sur la Lorraine Nord, publié le 20.10.2011, dans :

> Catégorie : Actualité générale

>

Copyright © Lorraine.PRO. Tous droits réservés | Mentions légales