Business & Entreprises

Secteur économie sociale en Lorraine : 70% de femmes

D’après l’Insee, la Lorraine se place au premier rang du niveau national de féminisation du secteur de l’économie sociale.

Les femmes occupent 53 400 emplois salariés dans l’économie sociale, en région Lorraine, ce qui représente 16% des salariés, tous secteurs confondus.

La Lorraine se situe donc au premier rang, avec 70% de femmes parmi les salariés, contre 66% en moyenne nationale. Le profil des emplois et souvent de type tertiaire et majoritairement à temps partiel.

La MeurtheetMoselle et la Moselle sont les départements lorrains les plus féminisés, avec respectivement des taux de 71% et de 70%. Les Vosges et la Meuse ont des taux moins importants.

Les associations, qui regroupent 83% des emplois de ce secteur en Lorraine, ont une proportion de deux femmes pour un homme.

L‘activité dominante de l’économie sociale en Lorraine reste la santé et l’action sociale, avec une part de 61% des salariés du secteur. Dans cette activité, les femmes représentent 79% des salariés.

En MeurtheetMoselle et Moselle, ce sont plus de 8 salariés sur 10 qui sont des femmes. Dans l’enseignement et les activités financières et d’assurance, le taux de féminisation est de 60%.

Une grande proportion d’employée

Dans l’économie sociale, 56% des femmes sont employées, contre 10% de cadres et professions intellectuelles supérieures.

Dans l’activité santé-action sociale, 64% des femmes sont employées, contre seulement 4% de cadres, ce qui constitue la plus faible part parmi les 4 activités considérées.

Dans l’enseignement, elles sont 21% d’employées, pour 42% de cadres et professions intellectuelles supérieures.

Dans le secteur de l’économie sociale global, près de 50% des cadres sont des femmes.

Des postes occupés par des femmes plus âgées

Dans ce même secteur, les femmes salariées sont plus âgées qu’ailleurs, avec 46% de femmes de 40 ans et plus. Malgré tout, la tranche d’âge quinquennale la plus importante est celle des 20-24 ans, avec 14% des effectifs.

Une majorité de contrats à temps partiel

6 postes sur 10, occupés par des femmes, sont des temps partiels, dans l’économie sociale en Lorraine. Hors de ce secteur, ce ne sont que 4 postes sur 10.

Dans les associations, la part des temps partiels est de 61%. Pour les autres activités, la part est nettement plus faible, et même moins importante que le taux moyen, hors économie sociale (43%).

Un secteur moins discriminatoire envers les femmes

En ce qui concerne les différences de salaires entre hommes et femmes, le secteur de l’économie sociale, même s’il ne respecte pas le principe d’égalité, marque néanmoins des différences moins prononcées que dans le secteur marchand.

La différence moyenne des salaires enregistrée est de 25,9% en faveur des hommes. Mais ce chiffre, une fois corrigé, c’est-à-dire « toutes choses égales par ailleurs », se réduit à 5,6%, contre 12% dans le secteur marchand.

Dans les activités associatives, qui sont majoritaires dans ce secteur, cette différence se réduit même à 4,7%.

Ce facteur pourrait être la cause de la forte féminisation du secteur.

La Lorraine se positionne au premier rang, en terme de féminisation du secteur de l’économie sociale en France, avec 70% de femmes salariées.

Source et images : insee.fr

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page